Site Network: Blog | Photos | T-Shirts | Piges | Fesse-bouc | RollsRox | CV

Une campagne d'affichage signée devarieuxvillaret (hs?) met en avant le respect des usagers... envers la SNCF. Le monde à l'envers, en somme.
Avec une signature de victime, "On est tous dans le même train", Transilien SNCF semble supplier ses usagers d'agir comme les brebis qu'elles devraient être. En leur donnant des leçons.


Deux annonces pour une campagne. La première est un ordre intimé à des enfants : "Rappel. Au signal sonore, Jacques-a-dit : on ne bouge plus". Façon détournée de rappeler à l'usager qu'il n'est que transporté d'un point A à un point B, que le reste ne le regarde pas. Pas même l'information, à laquelle il a pourtant droit.La seconde fonctionne sur le même principe du rappel impérieux : "Il n'est pas interdit d'être poli avec les contrôleurs. Même si votre ticket est valide". Etant donné que ce sont les seuls êtres humains de la SNCF que les usagers rencontrent, il est normal que ces derniers leurs fassent part de leur mécontentement (perpetuels et justifiés) à propos de ce service public défaillant, où l'on comptabilise plus de jours de grèves que dans n'importe quelle autre entreprise.
Cette campagne au ton autoritaire n'a tout simplement pas sa place sur les quais des Transiliens. Les usagers, qui justement on besoin de soutien de la part de la SNCF, se voient ici réduits à l'obéissance à des ordres émis par cette entreprise qui les malmène. On est tous dans le même train, oui, mais beaucoup sont dans le wagon de marchandises.

3 Comments:

  1. Shadust said...
    autant tes analyses sont souvent correctes, autant là on sent ton animosité envers ce service public à 2km. pour faire simple : après avoir essayé le ton pedagogue chiant, le ton presque infantilisant, ici la SNCF tente un ton un peu plus sympa, même si clairement plus dur que par le passé, paradoxalement. Ca montre surtout un durcissment des relations usagers/agents SNCF qui n'est pas seulement du aux greves et retard : quand un controleur se fait tabasser ou une employée violée, ce ne sont pas des usagers en colere dont il s'agit.
    Je trouve l'idée du "on est tous dans le même train" plutôt bonne, assez simple, on s'en souvient et le message passe. Pour les autres affiches, le detournement des codes hyper connus par les usagers est tout aussi sympathique, mais ça implique forcément une forme un peu plus rigide puisque calquée sur les affichages de service. au final des messages qui restent, et rapidement, ce qui n'est pas evident pour un affichage qui voit défiler des milliers de personnes en quelques heures...
    gaetan said...
    je suis bien d'accord, côté sncf (et donc côté body copy). mais coté usagers (cible), ce n'est pas la meme chose. Les usagers non problematiques doivent représenter comme 99,9% de la clientèle.

    et ceux qui prennent le temps de lire ces affiches sont des vieux routiers des trains de banlieue, habitués des grèves, de la non-information etc. Alors communiquer sur "en cas de probleme vous restez bien sage", ça passe moyen aupres de cette population ;) enfin à mon avis ;)
    Shadust said...
    quadn on voit l'attitude de certains usagers (et on clope sur les quais, et on laisse toute sa merde dans le metro, et on reste assis sur les strapontains même en cas d'affluence), on se dit qu'on peut essayer de leur parler comme à des enfants, puisqu'à un moment le travail d'éducation n'a pas été fait....

Post a Comment